Infos
Thomas Azouz - Directeur de l'association Semaine de l'Art
Thomas Azouz - Directeur de l'association Semaine de l'Art

Interview de Mr Azouz, directeur de la Semaine de l’Art à Pauillac

Interview de Monsieur Thomas Azouz, directeur de l’association « La Semaine de l’Art », réalisée le lundi 10 février 2014 à propos de la 7ème édition de la Semaine de l’Art qui se déroulera du 24 février au 1 mars à Pauillac.

Retrouvez la vidéo de l'interview en bas d'article
Sorties Médocaines : Qu’est-ce que la Semaine de l’Art ?

La Semaine de l’Art est un festival pluridisciplinaire qui rassemble, entre autre, 10 artistes (peintres, photographe, sculpteur, plasticiens, graffer, designer).
Ces artistes feront du Centre Culturel leur lieu d’exposition pendant une semaine.

Cette année, la petite nouveauté c’est qu’on a mis en place un commissaire d’exposition qui nous a aidé dans le choix de ces 10 artistes et les aident à établir toute une scénographie dans le bâtiment. Ça, c’est la première partie de ce festival.
Et la deuxième partie, c’est le soir : à partir de 19h00, on met en place un programme culturel le plus varié possible, donc ça va de concerts, spectacle de rue, théâtre, one man show, cabaret et dégustations.

Sorties Médocaines : Est-ce qu’il y a un fil conducteur lors de la Semaine de l’Art ou est-ce au libre choix des artistes ?

Il n’y a pas de thème, c’est vraiment laissé au libre choix des artistes. Il y a une liberté absolue sur ce qu’ils viennent exposer.
La seule contrainte qu’on aie c’est la quantité : on ne peut pas aller au-delà des murs, même si on expose des choses en extérieur.

Sorties Médocaines : A qui s’adresse le festival ?

De 7 à 77 ans, comme le bon vieil adage.
Il y a des ateliers pour les jeunes en après-midi, qui sont en place depuis la 1ère édition avec une grosse collaboration de la CDC Centre-Médoc sur ce volet-là, on travaille beaucoup avec les centres de loisirs et les espaces jeunesse mais les particuliers peuvent s’y inscrire également.
L’exposition est visible par tout le monde. La programmation qu’on met en place, on essaie de la faire la plus éclectique possible.

Sorties Médocaines : En quoi cette édition est-elle différente des éditions précédentes ?

Elle est différente parce que, depuis la 1ère édition, on tient à ce que l’ensemble des artistes qui viennent exposer ne soit pas les mêmes, ils n’ont jamais exposé dans le cadre du festival même si certains sont connus sur le territoire du Médoc.
Et c’est pareil pour le programme du soir ce sont des choses qui, en général, sont peu ou pas passées sur le territoire.
C’est comme ça que l’on arrive à se renouveler.

Après, là où on a mis en place des choses un peu nouvelles, on va faire d’autres expositions sur le territoire.
Il va y avoir une exposition principale au Centre Culturel avec 10 artistes et après, on retrouvera ces artistes sur d’autres lieux : Maison du Tourisme et du Vin, Mairie de Saint-Estèphe, Abbaye de Vertheuil.

Sorties Médocaines : Quels seront les moments forts de cette édition ?

Pour ma part il y a trois soirées que je mettrais bien en exergue (hormis la première soirée, qui est la soirée du vernissage, où c’est le moment dédié aux artistes) :

  • On a une soirée le mardi qui est une soirée cabaret-burlesque.
    On va transformer le Centre Culturel et on va faire un retour dans le temps : on va se retrouver dans les années 30.
    Et donc là, on a mis en place tout un programme avec une jeune association de Saint-Julien et un cabaret burlesque Bordelais.
    Il y a avoir effeuillage, femme à barbe, jongleur, cascadeur, … Il va y avoir plein de petits happenings dans toutes les salles.
  • Vendredi soir on a un one man show avec David Salles, qui est chroniqueur sur France Inter, avec après un concert de Métisolea’
  • Et le samedi, on rend hommage aux Beatles pour le 50ème anniversaire de la naissance du groupe.
    On va faire un plateau avec trois groupes dédiés uniquement aux Beatles version soul, funky.
    Comme l’année dernière, on va customiser entièrement la salle des fêtes.

Et après, on met un partenariat avec le festival « Au Fil des Mots » : le mercredi, on fait venir un bal populaire Brésilien.

Sorties Médocaines : Avant la manifestation était portée par Les Tourelles …

La manifestation était portée par Les Tourelles et Zoe TV : c’était une co-organisation entre deux associations, qui ont créé le festival.

Après comme la plupart des festivals, au bout d’un certain temps, les objets sociaux des associations font que, pour l’évolution même de la manifestation, ça devient compliqué d’être porté :

  1. par deux structures
  2. des structures qui n’ont pas forcément comme objet social le développement de cette manifestation

Ça faisait déjà deux ou trois ans que l’idée trottait dans la tête et de se dire, qu’à un moment donné, il va falloir qu’elle prenne son envol toute seule : ça c’est fait cette année. Ce qui n’empêche pas les associations de collaborer, ça se passe toujours aux Tourelles, Zoe TV y participe toujours également.

Effectivement, c’est le sort de la plupart de ce type de manifestation, au bout d’un moment, si on souhaite que ça évolue, et en tout cas moi c’était ma volonté de continuer à essayer de la faire avancer, de voir jusqu’où ça peut aller ce type de manifestation sur le territoire.
Le territoire en a besoin.

Sorties Médocaines : Si vous n’aviez qu’une phrase pour donner l’envie aux gens de venir, ça serait laquelle ?

Venez sinon il n’y en aura plus !!!!

(après réflexion …)
Quand on a créé cette manifestation avec Grégory Malijénovsky (l’ancien directeur des Tourelles), quelques années avant il y avait eu Lille Capitale Européenne de la Culture et, à l’intérieur de Lille, il y avait des maisons folies où tout était permis dedans.

C’était ce principe-là qu’on a essayé d’insuffler à cette manifestation.
C’est-à-dire que ça s’appelle « La Semaine de l’Art » où l’objet premier est vraiment les arts plastiques et visuels parce qu’il y a un manque sur ce territoire : on n’a pas forcément une exposition qui regroupe plein de gens en un seul endroit qui viennent de partout, ça ne se fait pas souvent.
Mais c’était aussi de donner l’opportunité aux gens de venir à un endroit et de découvrir des choses qu’ils n’auront pas forcément l’occasion de voir.
Par exemple des gens vont venir voir David Salles et bien, ils viennent voir David Salles, à côté ils vont voir une exposition avec 10 artistes et derrière si ils restent, ils vont voir le concert de Métisoléa’ : ils étaient venus pour voir David Salles, ils vont voir une expo d’art contemporain et un concert derrière.
L’idée, elle est là.

Venez, vous allez être surpris !!!
L’idée est d’attiser la curiosité des gens, d’essayer de leur dire que c’est accessible. On n’a pas besoin d’avoir fait des études pour regarder un tableau, pour comprendre ce qui se passe dans une pièce de théâtre, il suffit d’être un tout petit peu curieux et se laisser porter !

Chose très importante pour résumer aussi, il y a 15 jours de Jeux Olympiques, une bonne semaine de détox avec de la culture, c’est pas mal !!!

Retrouvez le programme de la Semaine de l’Art en cliquant ici .

Vous pourrez visualiser la vidéo de l’interview (celle-ci n’ayant pas été totalement retranscrite) :

Nous tenions à remercier Mr Azouz pour cet échange et vous pouvez en savoir plus sur la manifestation ainsi que sur l’association Semaine de l’Art en :

Interview réalisée par Dimitri C. pour Sorties Médocaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *